Apostasie

Y a-t-il un nom à ce syndrome particulier que je ressens chaque fois qu’un livre me bouleverse au point de faire vaciller mes bases les plus sûres ? Sitôt que j’en referme les pages, je me retrouve devant ce grand vide : que s’est-il passé véritablement ? Suis-je certaine d’avoir encore la mémoire de l’histoire ? Non, je ne […]

Continuer la lecture →

Matin brun

Voici un très court récit de Pavlov qui aborde les régimes dictatoriaux par l’angle… des chiens, indissociables de son nom désormais. Imaginez qu’un beau jour tous les animaux qui ne sont pas bruns (c’est-à-dire tous les blancs, blonds, roux, noirs, tachetés, tigrés…) soient interdits et que cette interdiction s’accompagne de l’exécution dudit animal et de […]

Continuer la lecture →

Depuis les hauteurs

Charlie Gordon, commis dégingandé de la boulangerie Donner, sait bien qu’avec un QI faible (60) il est différent des autres. Il le sait, mais ne se rend pas bien compte. Il ne se rend pas compte de grand-chose, sauf  que la vie serait différente, s’il était « un télijen ». Au milieu de son labyrinthe, la souris de […]

Continuer la lecture →

L’hymne de nos campagnes

Il a tout pour me plaire, Charles Exbrayat. Avec ce X intrigant, cet Y majestueux, ce faux-air d’infinitif cruel (n’entend-t-on pas « broyer » ?) et ce prénom fleurant bon la réminiscence baudelairienne, j’ai cédé. Qu’écrit-il au juste, le broyeur d’adjectifs, le retourneur de propositions, l’éventreur d’oxymore ? Des polars. Mais attention. Malgré le sigle alléchant des éditions « le […]

Continuer la lecture →